DECLARATION DE LA REVUE MILITAIRE TECHNIQUE SUR LA CONDUITE ETHIQUE

L’activité essentielle du périodique scientifique, la Revue militaire technique, est la publication des articles après leur rédaction par les comités de lecture. Il est nécessaire de parvenir à un consensus sur les principes éthiques qui concernent les procédures de tous ceux qui participent à la publication des articles en commençant par les auteurs, passant par la rédaction du périodique et les pairs jusqu’aux éditeurs.
Obligations du Comité de rédaction de la Revue militaire technique
La Rédaction de la Revue militaire technique ne charge pas l’auteur des frais pour la soumission de l’article. L'ensemble du processus d’édition et de publication de l'article est entièrement gratuit pour les auteurs.
La Rédaction de la Revue militaire technique est responsable de décider lequel des documents présentés sera sélectionné pour la publication. L'éditeur ne doit pas se trouver dans une situation de conflit d'intérêts en rapport avec les manuscrits qu'il examine. Si un tel conflit d'intérêts existe, le Comité de rédaction décidera de la sélection des pairs et du sort du manuscrit. Les membres du Comité de rédaction qui se trouvent dans une situation de conflit d'intérêts sont tenus de se retirer de la procédure.
La Rédaction doit agir en conformité avec la politique du Comité de rédaction de la Revue militaire technique et en conformité avec les réglementations relatives à la diffamation, atteinte aux droits d'auteur et du plagiat. La Rédaction peut consulter les membres du Comité de rédaction ou les pairs pour prendre sa décision.
La Rédaction évalue les manuscrits sans distinction de race, sexe, d'orientation sexuelle, de convictions religieuses, de convictions politiques et de la nationalité de l'auteur.
La Rédaction, au cours de son travail, suite à la recommandation du Centre d'évaluation en éducation et en sciences (CEES), utilise un système de rédaction électronique ASEESTANT, qui assure la transparence et l’accessibilité publique, acceptant toute responsabilité pour la publication de l'article. 
La Rédaction vérifie que le contenu du manuscrit n'est pas un plagiat en utilisant le service de iThenticate (CrossRef et CrossCheck) avant de l'envoyer aux pairs. Selon les standards appliqués par le magazine, le plagiat, ou le fait d'approprier les idées d’autruis, les mots ou autres formes d'expressions créatives et de les présenter comme leurs, représente une violation grave de l'éthique scientifique et éditoriale. Le plagiat peut inclure la violation des droits d'auteur, ce qui est punissable par la loi. Le plagiat comprend: l’appropriation littérale ou presque littérale ou la paraphrase délibérée (afin de dissimuler le plagiat) des extraits des textes d'autres auteurs sans références claires à la source ou l'étiquetage des fragments copiés (par exemple, en utilisant les guillemets); copie des images ou des tableaux des manuscrits d'autres personnes sans citant de façon appropriée les sources et/ou sans le consentement de l'auteur ou des titulaires du droit d'auteur. Les manuscrits contenant des indications claires qu'il s’agit d’un plagiat seront automatiquement rejetés.
La Revue applique un "processus d'examen a double insu par les pairs" pour les papiers. Les auteurs et les pairs sont anonymes les uns aux autres dans le processus de révision.
Aucune personne de la maison éditoriale n'a le droit de divulguer quelque information concernant le manuscrit reçu sauf à l'auteur, aux pairs, aux pairs potentiels, aux conseillers éditoriaux, et à l'éditeur, si nécessaire.
Le matériel inédit des manuscrits soumis ne doit pas être utilisé pour le travail de recherche du rédacteur, sauf avec la permission écrite expresse de l'auteur.
Le Comite de rédaction s’engage à retirer un article déjà publié dans le cas de la divulgation subséquente des circonstances suivantes qui sont liées au travail :
- Le plagiat,
- L’autoplagiat,
- Le travail a déjà été publié dans un autre journal ou une autre publication,
- Information incorrecte sur la paternité (plagiat de l'œuvre d’autrui, citation des auteurs qui n’ont pas participés à l'écriture du travail, omission des auteurs qui ont participés à l'écriture du travail),
- Conflits d’intérêts,
- Falsification ou fabrication de résultats,
- Interventions techniques non autorisées sur les images,
- Erreurs techniques graves, comme omission de certaines parties du texte, erreur dans la reproduction de matériel illustratif.
Les normes pour remédier aux situations où il est nécessaire de faire retirer le manuscrit sont définies par les bibliothèques et les organes scientifiques, et la même pratique a été adoptée par le magazine : dans la version électronique de l'article original (celui qui est retiré) s’établit le lien à l’information relative à l’article retiré (lien HTML). L’article retiré est sauvegardé dans sa forme originale, mais avec un filigrane sur chaque page du document PDF, qui indique que l'article est retiré (RETRACTED).
Les abrogations et corrections sont publiées selon les exigences du CEES (http://www.ceon.rs/pdf/postupanje_s_nelegitimnim_radovima.pdf) en tant qu'éditeur de l’Index national de citation où les métadonnées des retraits et des manuscrits retirés doivent être marqués par des avertissements appropriés qui sont interconnectés par des liens croisés.
Obligations des pairs
Les pairs doivent produire l'évaluation de la valeur scientifique du manuscrit à l'éditeur de façon professionnelle, motivée, impartiale et dans les délais définis.
Les pairs évaluent les manuscrits conformément au thème du manuscrit et du mandat du magazine, en tenant compte de la pertinence du domaine étudié et des méthodes appliquées, de l'originalité et de la pertinence scientifique des données présentées dans le manuscrit, du style de la présentation scientifique et de l'équipement du texte avec appareil scientifique.
Le pair aide la Rédaction à prendre une décision, et par son contact avec les auteurs à travers la rédaction il peut aider les auteurs à améliorer le texte de leur ouvrage.
Si le pair choisi ne se sent pas qualifié pour mener à bien une évaluation des recherches dans un manuscrit soumis ou s'il est incapable de soumettre l'évaluation en temps opportun, il  doit en informer la rédaction et ne doit pas accepter l'évaluation.
Chaque manuscrit accepté pour évaluation doit être traité comme un document confidentiel. Il ne doit pas être montré ou discuté avec tierce personne, sauf si la rédaction l'approuve.
L'évaluation doit être objective. La critique personnelle de l'auteur est inacceptable. Les pairs doivent expliquer clairement leurs positions et les étayer par des arguments.
Les pairs doivent identifier les ouvrages existants pertinents que l'auteur n'a pas cités. Toute réclamation ou argument préalablement divulgué en public doit être accompagné d'une citation correspondante. Le pair, s'il possède des informations personnelles, doit attirer l'attention de l'éditeur sur un chevauchement important ou une similitude avec tout autre manuscrit contenant un travail déjà publié, 
Les informations et les idées qui sont obtenues par l'évaluation des pairs sont de nature confidentielle et ne doivent pas être utilisées à des fins personnelles. Les pairs ne devraient pas accepter des manuscrits qui les mettent en conflit d'intérêts fondé sur la concurrence, un travail commun ou toute autre relation avec l'auteur, entreprise ou institution qui sont associés avec l'ouvrage.
Obligations de l'auteur
Les auteurs certifient que le manuscrit représente leur contribution originale, qu’il n'a pas été déjà envisagé pour publication ailleurs. En même temps, faire déposer un même manuscrit dans plusieurs magazines représente une violation des normes éthiques. Un tel manuscrit sera de toute considération.
Lorsque les auteurs écrivent au sujet d'une recherche originale, ils doivent montrer avec précision l'ouvrage publié et doivent objectivement présenter son importance. Les données doivent être précisément citées. L'article doit contenir suffisamment de détails et de références pour qu'il puisse être reproduit. Les allégations intentionnellement fausses ou incorrectes représentent une conduite non éthique et sont inacceptables.
Les auteurs, si possible, doivent fournir à la rédaction un aperçu des données brutes sur l'article comme un accès public à ces données et doivent être prêts à garder cette information dans un délai raisonnable après la publication.
Les auteurs doivent écrire des œuvres tout à fait originales, et s'ils font utilisation d’autres oeuvres et / ou d'autres formulations, ils doivent  l'indiquer d'une manière appropriée.
En principe, les auteurs devraient publier le manuscrit qui traite substantiellement la même recherche dans un magazine ou une publication primaire. L'envoi du même manuscrit dans plusieurs magazines en même temps, est un comportement non éthique et inacceptable:
Il est obligatoire que l'auteur cite les ouvrages utilisés lors de l'écriture du manuscrit et il doit aussi citer les publications qui ont influencé son travail.
Les droits de paternité devraient être limités à ceux qui ont contribué de manière significative à l'idée, à sa conception, à l'exécution ou à l'interprétation d'une étude donnée. Tous ceux qui ont apporté une contribution majeure à l'œuvre devraient être répertoriés comme co-auteurs. Si des personnes ont été importantes dans certains aspects du projet de recherche, ils devraient être remerciés pour leur contribution.
L’auteur doit s'assurer que tous ceux qui sont co-auteurs soient répertoriés en tant que tels, et que parmi ces derniers ils n’y aient pas ceux qui ne le méritent pas. L'auteur doit permettre à tous les co-auteurs de voir et d’approuver la version finale du document qui sera publiée.
Si l'étude contient des composés chimiques, des méthodes ou un équipement qui est 
dangereux pour la santé humaine ou animale, l'auteur doit l’indiquer clairement dans le manuscrit.
Chaque auteur doit indiquer dans le manuscrit tous les types de conflits d'intérêts financiers ou autres conflits importants qui pourraient influencer les résultats ou l'interprétation de son ouvrage. Toutes les sources de soutien financier doivent également être mentionnées.
Lorsque l'auteur révèle une erreur matérielle ou une inexactitude dans son travail publié, il est de son devoir d'en informer immédiatement la rédaction ou l'éditeur et de coopérer avec la rédaction au sujet des corrections ou du retrait de l’ouvrage.
Résoudre des situations litigieuses
Chaque individu ou institution peut à tout moment soumettre à l'éditeur et/ou à la rédaction des informations sur les violations des normes éthiques et autres irrégularités, et en fournir des informations/preuves nécessaires. Le procédé du contrôle des preuves présentées sera mené conformément aux principes suivants: le Comité de rédaction entamera une procédure ayant pour but de vérifier les arguments et les preuves fournis; au cours de ce processus, toutes les preuves présentées seront considérées comme des documents confidentiels et seront présentées uniquement aux personnes directement impliquées dans le processus; les personnes soupçonnées d'avoir violé les normes éthiques auront la possibilité de répondre aux allégations formulées contre eux; s'il s’avère que les irrégularités se sont effectivement produites, il sera évalué si elles doivent être définies comme infraction mineure ou violation flagrante des normes éthiques.
Les situations caractérisées comme infraction mineure seront réglées en communication directe avec les personnes ayant commis ces infractions, sans inclure des tierces personnes, par exemple: en informant les auteurs/pairs qu'il y a eu infraction mineure qui a résulté d’un malentendu ou d'une mauvaise application des normes éthiques; en faisant parvenir un avertissement à l'auteur/pair qui a fait une infraction mineure.
Dans le cas de violations flagrantes des normes éthiques, le Comité de rédaction décide des actions à suivre e. Les mesures qui seront prises peuvent être (et peuvent être appliquées individuellement ou simultanément): envoyer un avis officiel aux responsables ou employeurs des auteurs/pairs; faire retirer t les manuscrits publiés conformément à la procédure décrite ci-dessous « Retrait des œuvres déjà publiées»; Les auteurs seront interdits d’envoyer les manuscrits au magazine pendant un certain temps; les organisations spécialisées ou autorités pertinentes seront informées du cas en vue de prendre des mesures appropriées. Lorsqu’il s’agit de résoudre des situations litigieuses le Comité de rédaction est gouverné par les directives et recommandations du Comité pour l'éthique dans l'édition (Committee on Publication Ethics – COPE): http://publicationethics.org/resources/.

Contestation de responsabilité

Les opinions exprimées dans les ouvrages publiés ne reflètent pas les vues des rédacteurs en chef et des membres du Comité de rédaction. Les auteurs assument la responsabilité juridique et morale pour les idées exprimées dans leurs œuvres. L’éditeur ne pourra en aucun cas être tenu responsable en cas de quelque demande de dédommagement.

L'information est disponible sur les pages Internet du journal dans l'Indice serbe des citations:
politique de publication, gestion de la qualité des journaux, soutien de la qualité de l'article.

 
 

 

Imprimante amicale

A+ A-
sr  lt  ru  en  de

Recherche

Dernières nouvelles

Liens

Suivez-nous